Interview Site

A LA DÉCOUVERTE D'EMMANUEL MESSE, RÉFERENT ARBITRE !

Pour cette nouvelle semaine, nous partons à la découverte d’Emmanuel MESSE, référent arbitre au FC Saint Julien Divatte ! Emmanuel revient sur ses meilleurs anecdotes et sur le fonctionnement du pôle arbitrage au club !

Bonjour Emmanuel ! Présente-toi pour ceux qui ne te connaisses pas !
Je m’appelle Emmanuel MESSE, j’ai 49 ans. Je suis responsable sécurité du centre commercial Pôle Sud à Basse-Goulaine. Je suis arbitre officiel depuis janvier 2009 et actuellement j’évolue en R1 au centre et je fais de la touche dans les catégories N3 et N2.

Parle-nous de ton lien avec le club !
Je suis au club de Saint Julien de Concelles depuis juillet 2003. J’ai débuté le football à l’âge de 17 ans et j’ai terminé ma carrière de joueur en février 2007 après une blessure au genou (ligament croisé). Je suis devenu, pendant un an et demi le responsable de l’équipe réserve avant de préparer la formation d’arbitre. Mon histoire avec le club n’aurait jamais vu le jour sans deux personnes. La première est Gildas CHAPELAIS, que j’ai connu sur les bancs de l’école et la deuxième personne est Gilles RICHARD, mon coach (le meilleur à mes yeux), que j’ai connu à Saint Luce sur Loire.

Raconte-nous quelques anecdotes !
J’ai deux anecdotes qui me resteront gravés pendant mes années de joueur.
– La première est lorsqu’on a voulu faire un calendrier du style « rugbyman » pour le vendre au sein du club. Nous nous étions pris en photos « nu » avec les parties intimes cachées, bien sûr. Le plus drôle était la mise place dans les différents endroits. On à vraiment passé un excellent moment de rire. Malheureusement, le calendrier n’a jamais vu le jour mais j’ai encore les photos.

– La deuxième se passait à l’entrainement, l’hiver. C’était le concours du « moche » fallait s’habiller avec les vêtements les plus horribles pour s’entraîner. Il y’en a bien d’autres mais j’en garde quelques une secrète.

Comment se sont déroulés tes débuts dans l’arbitrage ?
J’ai trouvé dans ce club, une âme et je ne me voyais plus partir. C’est pour cela que lorsque le club a eu besoin d’arbitre, et que l’on m’a proposé de le devenir au moins une saison, le temps de revenir en conformité, j’ai accepté. Nous étions 10 du club à passer l’examen. Nous sommes 9 à avoir réussi l’examen et aujourd’hui, je suis le seul rescapé de cette épopée. Je me suis pris au jeu et finalement j’ai découvert une passion pour l’arbitrage. Commencer à 35 ans, ce n’était pas chose facile mais je me suis lancé un objectif ; passer l’examen ligue et pouvoir arbitrer en DSR au centre (R2 actuellement). J’ai réussi mon challenge et je l’ai même dépassé car je suis dans ma 5 ème saison en arbitre centre en R1.

Avec du recul, tu apprécies vivre ces moments pratiquement tous les weekends de
l’année ?
Sans cette demande du club, je ne me serais jamais tourné vers l’arbitrage mais maintenant que j’y suis, une question me vient souvent ? qu’est-ce que je préfère entre joueur et arbitre ?
Je n’ai pas de réponses car ce sont deux rôles différents mais tout autant passionnant. Il y a des moments compliqués dans l’arbitrage où l’on se sent parfois seul face aux décisions que l’on prend parfois injustes pour certaines parties. Étaient-ce les bonnes ? On refait le match en rentrant et on se dit « qu’est-ce que j’ai fait de
bien et qu’est ce que j’ai fait de mal ? » Mais heureusement que l’on a plus souvent de merveilleux moments, lorsqu’on ressort avec des félicitations des joueurs, des coaches. L’entraide que l’on a aussi dans la famille arbitre est crucial surtout pour les jeunes qui se lancent dans l’aventure. Nous ne sommes pas seuls.

Explique-nous à présent le fonctionnement du pôle arbitrage ?
Le club est omniprésent pour ses arbitres afin qu’ils se sentent bien et qu’ils puissent s’exprimer facilement sur leurs besoins. Je suis le référent du club et toutes les questions ou demandes peuvent passer par moi. Le club fourni l’équipement complet lorsqu’il y a un besoin.

Un mot pour les futurs jeunes arbitres qui souhaiteraient se lancer dans cette aventure avant tout humaine ?
L’expérience de l’arbitrage vous fera grandir et prendre énormément d’assurance. C’est une excellente école de la vie. L’arbitrage est une grande famille et vous n’êtes jamais seuls. Vous pouvez officier sur des matchs de haut niveau que vous n’aurez jamais pu disputer en tant que joueur. L’arbitre est un sportif à part entière. Si vous avez un doute de ce que vous voulez faire, tentez l’aventure Il vaut mieux essayer que de vivre avec des regrets. Toute expérience est bonne apprendre. Pour les jeunes, il y’a le côté financier (avoir de l’argent de poche c’est toujours intéressant).

TOUTE L’ACTUALITÉ DU FCSJD

(Visited 195 times, 1 visits today)